Emission "Fukushima,

4 ans après la catastrophe nucléaire"

Mercredi 11 mars

De 17h à 20h en direct sur plusieurs radios :

  • Radio Libertaire (89.4 FM à Paris)
  • Radio Zinzine (105.0 FM à Manosque, 95.6 FM à Digne-les-Bains, 103.0 FM à Sisteron, 100.7 FM à Forcalquier, 106.3 FM à Gap, 101.4 FM à Briançon)
  • Radio Galère (88.4 FM à Marseille)

Trois radios animeront et diffuseront ensemble cette émission spéciale sur la catastrophe de Fukushima, ses conséquences sanitaires, sociales et politiques. Nous nous interrogerons sur la poursuite de l’industrie nucléaire dans le monde, nullement freinée par les catastrophes successives : comment le nucléaire constitue un outil de soumission et pourquoi il ne nous est plus possible d’accepter encore notre "condition nucléaire".

Les intervenants :

- Cécile Asanuma-Brice, chercheur en sociologie urbaine, vit et travaille à Tokyo
- Jean-Jacques Delfour, philosophe, auteur de "La condition nucléaire"
- Roland Desbordes, président de la CRIIRAD
- Yves Lenoir, président de l’association "Les enfants de Tchernobyl Belarus"
- Thierry Ribault, chercheur au CNRS, co-auteur de "Les sanctuaires de l’abîme"

>

FESTIVAL ALIMENTERRE

JUSQU'AU 30 NOVEMBRE

DANS LE 04

http://festival-alimenterre.

ACTUALITÉS

Scandale - une école va ouvrir tout près d’une centrale nucléaire.

En septembre prochain, une nouvelle école ouvrira ses portes dans le Loir-et-Cher. Problème : elle est située à moins de deux kilomètres de la centrale nucléaire de Saint-Laurent des Eaux ! Or plusieurs études montrent un accroissement des leucémies à proximité des installations nucléaires… et cette centrale a déjà connu un accident accompagné de rejets radioactifs...

Stop au rafistolage des vieilles centrales : plus de 11 000 personnes ont déjà signé… et vous ?

À l’origine, les centrales nucléaires ont été prévues pour une durée de fonctionnement d’une trentaine d’années. Mais EDF souhaite les pousser jusqu’à 50, voire 60 ans, au mépris des risques et au prix d’un coûteux rafistolage ! Alors que se prépare la loi sur la transition énergétique, interpelez vos députés en deux clics pour leur demander de s’opposer à ce projet.

Retour sur les 50 jours d’actions contre le nucléaire

Entre les dates "anniversaires" des catastrophes de Fukushima et de Tchernobyl, plus de 130 actions ont eu lieu partout en France pour refuser une nouvelle catastrophe. À Fessenheim, Chinon, en Rhône-Alpes, vous avez été plusieurs milliers à vous mobiliser !

La sortie du nucléaire marque des points

Des centrales qui ne seront pas construites aux États-Unis, une autre qui ne sera pas relancée au Japon, les énergies renouvelables qui poursuivent leur essor…

Bonjour,
Ce matin des équipes de Greenpeace ont agi dans le port de La Rochelle : ils ont symboliquement mis sous scellés du bois illégal venu du Brésil et de République Démocratique du Congo.
Cette Brigade de Vérification du Bois (BVB) a fait ce matin ce que ni les importateurs, ni le gouvernement français ne font pour empêcher les importations massives de bois illégal. Une règlementation européenne sur le bois est en vigueur depuis mars 2013. Mais en France, rien n’a changé. La loi française ne sera débattue qu’en juin.
Entre 20 et 40% du bois importé en Europe est d’origine illégale. Cette proportion augmente beaucoup pour des régions à risque comme l’Amazonie brésilienne et la RD Congo.
Nous publions aujourd’hui un dossier d’enquête et d’action complet. Nous nous adressons aux importateurs et aux pouvoirs publics.
Vous aussi, agissez, interpellez votre député,

Ensemble, nous parviendrons à mobiliser l’attention nécessaire pour qu'enfin, la France ne soit plus complice de ce crime organisé !
L'Équipe Greenpeace
Pour en savoir plus suivez ce lien :
http://www.greenpeace.org/france/fr/campagnes/forets/trafic-bois/?utm_source=silverpop&utm_medium=email&utm_campaign=foret&utm_content=action-bois-illegal&utm_term=action-button

LA (R)ÉVOLUTION DES COLIBRIS

Le mythe de l’énergie illimitée s’achève. L’heure est à la sobriété, à l’efficacité, et au développement des énergies renouvelables. Dans le cadre du dernier volet de la (R)évolution consacré à l'énergie, Colibris propose 5 actions citoyennes qui participent à impulser un courant... alternatif ! Cinq actions citoyennes pour (R)évolutionner l’énergie :

1) Je choisis un fournisseur indépendant d'énergie 100% renouvelable, sans énergie fossile ni nucléaire. (R)évolutionner l'énergie, ça commence par changer d'électricité 2) J’éco-habite. Choisir un habitat collectif, groupé, ou partagé, c’est adopter un mode de vie plus sobre et... plus convivial !

3) Je réduis ma consommation de viande. L'élevage animal représente un gouffre énergétique. Manger moins de viande est un acte politique !

4) J'investis mon épargne dans la transition énergétique. Investir en faveur du développement des énergies renouvelables, c'est favoriser la multiplication des productions locales !

5) Je participe à l'élaboration d'un plan de descente énergétique sur mon territoire. Première étape : initier un collectif de citoyens pour agir ensemble  Plus d’info sur les enjeux et les actions, sur le site de la (R)évolution N'hésitez pas également à lire ou relire le volet "Énergie & Habitat" du Plan des Colibris.

Samedi 24 mai, mobilisons-nous ! Samedi 24 mai, organisons partout en France des évènements et montrons que nous pouvons vivre aussi bien en consommant moitié moins

Colibris vous propose d'investir l'espace public, sous le signe de la sobriété énergétique et heureuse : Ateliers de réparation de vélo, auto-construction d’éoliennes ou de panneaux solaires, recyclage, troc, pique-nique locavore, cuisine végétarienne, construction passive, disco soupe, concert acoustique… Alors, samedi 24 mai, on réduit, on réutilise, on répare, on recycle, on relocalise

Avis aux organisateurs !

Vous voulez organiser une journée "Débranche tout !" près de chez vous ? Téléchargez notre fiche pratique

Partagez sur le réseau social des Colibris, sur le groupe "24 mai : Débranche tout" Colibris met à votre disposition des supports de communication : flyers, affiches, communiqué de presse. Contactez-nous !

revolution@colibris-lemouvement.org

Avec toute notre énergie, Marianne, Anne-Laure, Isabelle, Jean-François, Bernard, Cynthia, Gregory et Céline

 

 

Bio Consom'acteurs - Agir pour une bio locale et équitable
 
 

Neuf variétés de tomates. La bio, juste choix pour plus d'emploi.

 

 

Bio Consom'info n°66 –

Octobre 2013

 

La bio, un juste choix

pour plus d'emploi

Le 1er octobre dernier, le ministre de l'écologie, du développement durable et de l'énergie, Philippe Martin, a été auditionné par la commission des affaires économiques et la commission du développement durable du Sénat. A cette occasion, s'appuyant sur les résultats de l'étude du GIEC, le ministre indiquait que : « la transition écologique n'est pas une option mais une obligation, qu'il est urgent d'agir ». « Je suis aussi convaincu que la transition écologique représente une part non négligeable de la solution aux difficultés économiques et sociales que vivent nos concitoyens », ajoute t-il. Echaudés par l'échec du Grenelle de l'environnement et déçus par la nouvelle feuille de route pour la transition écologique que le gouvernement a publié le 28 septembre dernier, les écologistes s'interrogent sur la crédibilité de ces propos.
Pour sa part, Bio Consom'acteurs s'est inscrit dans une démarche de transition éthique de l'agriculture et de l'alimentation depuis sa création, près de 10 ans, tant réclamée par les plus visionnaires de nos concitoyens et devenue vitale pour les générations futures.
C'est donc tout naturellement que notre association s'est associée à un groupe d'organisations citoyennes, le Collectif pour une transition citoyenne, et participe ainsi d'une manière concrète à la transition sociale, écologique et économique de la société. Agriculture, éducation, énergie, finance, économie, bien-être social, insertion, démocratie, accompagnement du changement…, tels sont les domaines d'activité des mouvements citoyens composant ce collectif. Nous vous tiendrons régulièrement informés des actions engagées par le collectif.
Le scénario NégaWatt réalisée en 2011 fait apparaître un solde positif création/destruction de 684 000 emplois lié à la transition énergétique. De son côté, Terre de liens Normandie a mis au point un convertisseur alimentaire permettant d'évaluer l'impact d'une relocalisation des achats alimentaires en terme d'emploi. Le solde positif s'élève à 600 000.
C'est gagnant-gagnant : à la fois bon pour l'homme et la planète, et bon pour l'économie. Alors, pourquoi nos gouvernants, les élus, tergiversent-ils ainsi de quinquennat en quinquennat ? Le club Objectif bio, qui réunit des parlementaires et des associations - dont Bio Consom'acteurs - autour des possibilités liées au développement de la bio, pourrait changer la donne.

Claude Jourdren, vice-président de Bio Consom'acteurs

Sources :
Audition de Philippe Martin, ministre de l'écologie, au Sénat le 1er octobre 2013
Transition écologique: le gouvernement publie sa feuille de route (lagazette.fr du 30 septembre 2013)
Collectif pour une transition citoyenne
Emission C'est pas du vent du 13 octobre 2013 sur RFI: les Etats généraux de la transition citoyenne
Articles à (re)lire :
Agroécologie: une agriculture d'avenir en éclosion
Installation en agriculture: couvez-vous bien!
La première amap française menacée d'expropriation
A (ré)écouter, deux entretiens accordés en 2011 par Bernard Dufournet, président à l'époque de La Terre en Héritage, une association de Haute-Savoie membre du réseau Bio Consom'acteurs :
Devenir acteur de son territoire !
Pourquoi si peu de cantines bio en France ?